Comment mesurer la satisfaction salariés ?

Blog > Engagement - Temps de lecture : 8 min.

 

Questionnaire de satisfaction, sondage salariés, enquête de satisfaction, mesure de satisfaction collaborateurs… les appellations diffèrent pour une vraie tendance de fond : comment mesurer la satisfaction des salariés ?

 

Téléchargez le guide de lancement d'une enquête de satisfaction salariés 

 

Vous savez que la satisfaction salariés est sans doute la fondation principale au succès des entreprises les plus performantes. Regardez ce graph édité par la Harvard Business review. La preuve n’est plus à apporter.

 

les compagnies qui investisent dans l'expérience salarié surperforment

 

Chez Bleexo nous avons rédigé nos 10 crédos . Ils guident nos pas, tant en termes de tech qu’ en termes de management. Le credo n° 6 est « Les Hommes sont votre plus grand levier ou votre pire frein. Choisissez ! ».

 

Découvrez les 10 crédos de Bleexo

 


Si comme nous et tous nos clients vous avez choisi le « levier », alors vous ne pouvez pas faire l’impasse sur la mesure de la satisfaction salariés. Sans mesurer, comment améliorer ?

Étudions maintenant quelles sont les solutions possibles pour mesurer la satisfaction salariés.

Comment mesurer la satisfaction salariés ?

Il existe deux familles d’outils :

  • Famille 1 : Les indicateurs déduits ou indicateurs symptômes
  • Famille 2 : Les solutions de premier rang

Ces solutions ne sont pas forcément très complexes à mettre en place, mais elles diffèrent beaucoup par leur approche et le type de data qu’elles vous apportent. Ce choix impacte directement le progrès continu RH qu’ elles vous permettent.

Mesure de la satisfaction au travail : Les solutions « déduites »

Ce qui caractérise cette famille de solutions est que ces indicateurs sont déjà entre vos mains. Ce sont des indicateurs symptômes. Ils sont la traduction de la satisfaction de vos équipes. A partir de ces KPI vous pouvez déduire une évolution. La satisfaction salariée est-elle en hausse ou en baisse ? En revanche vous ne pouvez pas l’expliquer.

Vous les connaissez , ils sont sous vos yeux il s’agit de par exemple :

  • Turnover : Taux de turn-over = [(Nombre de départs au cours de l’année N + Nombre d’arrivées au cours de l’année N)/2] / Effectif au 1er janvier de l’année N
  • Absence = (Nombre d’heures d’absences de la période / Nombre d’heures de travail en théorie sur la période) x 100
  • Cooptation : Plus la part de cooptation dans vos recrutements est élevé et plus vous pouvez en déduire que la satisfaction salariés est élevée.
  • Qualité de service : Il est prouvé que la qualité du service client est directement impactée par la satisfaction salarié.

Attention, ces indicateurs ne sont que des indices. Il existe de nombreux cas où ces indices sont élevés et pourtant la satisfaction salarié est faible. Par exemple : Imaginez un restaurant où les comportements sont normés et le management est vieille école et dur. Ce duo norme / management dur peut obliger des salariés à sourire à tous les clients… Sur ce point, le service client sera élevé mais il ne traduira pas une satisfaction salarié élevée.

Ces indicateurs sont truffés de biais.

En attendant mieux, vous pouvez vous faire un cockpit « satisfaction salariés » basé sur ces indicateurs. La comparaison et leur rapprochement vous permettra de supprimer des biais et vous donnera déjà une information intéressante.

 

Credo N°3 : dissipez le brouillard ! passez au feedback .

 

Comment mesurer la satisfaction salariés avec des indicateurs dédiés ? 

Pour obtenir les indicateurs dédiés il faut aller chercher l’information à la source. Ils ne sont pas déduits. On utilise des questionnaires, plus ou moins élaborés, plus ou moins conçus pour les RH.

On distingue ;

  • Les indicateurs qui mesurent. Par exemple la question « Recommanderiez-vous à un ami de venir travailler ici ? »
  • Les indicateurs qui expliquent « Pourquoi recommanderiez-vous à un ami de venir travailler ici ? ». Ces indicateurs peuvent porter sur un ensemble de dimensions très précises et interdépendantes qui vous permettent de comprendre le pourquoi et le comment. Chez Bleexo nous étudions en temps réel pas de moins 40 dimensions a minima. Ces dimensions portent sur la teneur du travail, les relations avec les pairs, avec le management, le sens, l’organisation, la charge de travail, la reconnaissance, les valeurs etc … .

Comment gérer un questionnaire satisfaction salariés ?

Les plateformes génériques de questionnaire.

Ce sont des plateformes qui vous permettent de créer vos questionnaires en ligne. La plus connue est évidemment Google form. Très simple à utiliser, gratuite elle s’avère néanmoins limitée pour mesurer la satisfaction salarié. Le traitement des données, l’export des données, la communication des résultats, la récurrence etc … .

Les plateformes dédiées au questionnement salarié

Bleexo est à nos yeux évidemment la meilleure 😉.

Avec une plateforme de ce type vous pouvez gérer la récurrence, vous pouvez facilement segmenter, trier, comparer, découper les données. Vous disposez de banques de questions thématisées. C’est dans l’exploitation des données et dans la faculté d’utilisation que la différence est indéniable.

metrics-dashboard-3

 

Comment choisir son logiciel de mesure de la satisfaction salarié dédié : les 20 grands critères ?

Au moment de choisir votre plateforme vous devez être très vigilants sur ces 20 dimensions. C’est dans ce détail que se cache le confort d’utilisation, l’adoption par vos équipes, les possibilités de progrès.

 

  1. Sécurité informatique des datas
  2. Fréquence de questionnement
  3. UX (Expérience utilisateurs)
  4. Accompagnement et conseil
  5. Ciblage
  6. Bibliothèque de question
  7. Robustesse du moteur de questionnement
  8. Flexibilité du questionnement (récurrence, one shot…)
  9. Livrables par niveaux
  10. Conversations bottom-up
  11. Choix graphiques
  12. Datas Analytics, possibilités de tris et d’analyses
  13. Langues
  14. Analyse sémantique
  15. Téléchargement ou SaaS
  16. Vitesse de calcul
  17. Prix
  18. Intégration SIRH
  19. Outils complémentaires
  20. Améliorations et innovations

 Nouveau call-to-action