Quelles missions confier pour que votre nouveau collaborateur réussisse sa première semaine ?

Blog > Qualité de Vie au Travail - Temps de lecture : 4 min.

La première semaine de travail dans une nouvelle entreprise est généralement source de stress. Nouvel environnement, nouvelle équipe, nouveaux enjeux, on peut alors se demander comment rendre cette période de transition plus agréable pour le nouveau collaborateur ?

Adapter les missions à ce contexte d’intégration est une piste à exploiter afin de diminuer la pression mise sur la nouvelle recrue et de l’aider à progresser le plus sereinement possible.

 

Téléchargez l'infographie des 5 enjeux de la reconnaissance


Voici des missions que vous pouvez confier dès la première semaine afin que le nouveau collaborateur s’intègre paisiblement tout en étant un minimum challengé :

 

  • Demandez à votre nouveau collaborateur d’effectuer une présentation orale de 5 min sur l’activité de sa nouvelle entreprise

Afin de permettre à votre nouveau salarié de comprendre l’entreprise dans laquelle il s’inscrit, ses produits, services et spécificités, il peut être intéressant de lui demander de se renseigner de façon autonome. Vous pouvez, lui demander d’analyser l’offre de votre entreprise dans un premier temps puis d’effectuer une veille sectorielle en vue de mieux connaitre les concurrents et de déterminer le plus produit de votre entreprise. En demandant une présentation courte, de 5 à 10 minutes, vous pourrez vous assurer de la bonne compréhension des enjeux par le nouveau collaborateur et apporter des précisions sur certains points si cela se révèle nécessaire.

 Préparez-vous aux processus d’intégration de demain !

  • Demandez à votre nouveau collaborateur de procéder à un audit de l’activité de son service

L’intérêt de l’intégration d’un nouveau collaborateur réside aussi dans le fait que celui-ci doit être apte à amener sa fraicheur et à donner un feedback constructif sur des processus déjà bien intégrés par l’entreprise. Ceci passe inévitablement par un audit de l’activité de son service : quels sont les outils existants ? Quelle est leur vocation ? Comment évalue-t-on leur performance ? Sont-ils véritablement efficaces ? Des améliorations peuvent-elles être apportées ? Si oui, lesquelles ? Cet audit approfondi permettra au nouveau coéquipier de mieux comprendre la réalité de la mission qui l’attend ainsi que les techniques actuellement utilisées par ses collègues pour atteindre leurs objectifs personnels et collectifs.

 

  • Demandez à votre nouveau collaborateur de se familiariser avec les outils de travail

Challengez votre nouveau collaborateur sur sa capacité à prendre en main les outils de travail nécessaires pour l’accomplissement de ses missions. Dans le cadre d’un commercial, permettez-lui par exemple de se connecter sur le CRM, d’explorer les fiches clients et les différents onglets afin d’en comprendre le fonctionnement. Une fois la prise en main amorcée, permettez-lui de s’entrainer en lui confiant de la saisie ou des tâches concrètes.

 

Pour amorcer toute nouvelle collaboration professionnelle le plus sereinement possible, donner des missions simples met le nouveau salarié en confiance et lui permet de bien comprendre son entreprise, son équipe et les outils à sa disposition.

 

Découvrez les 5 enjeux de la reconnaissance