Performance managers : Top 4 des « soft skills » les plus stratégiques

Blog > Qualité de Vie au Travail - Temps de lecture : 5 min.

En dix ans, le pourcentage de collaborateurs soumis à un niveau de stress élevé est passé de 38 à 61% (rapport OSHA) et, dans la même période, la motivation s’est effondrée. Les managers ont plus que jamais un grand rôle à jouer dans l’expérience des salariés. Points de contacts et d’échanges quotidiens avec les salariés, ils répondent à des missions d'encadrement et, de plus en plus,  jouent le rôle de facilitateurs pour assurer un taux d'engagement satisfaisant au sein des équipes. 

Aujourd'hui, les managers performants réussissent à développer des  relations porteuses dans un cadre de travail hybride. Quatre soft-skills managériales sont identifiées comme essentielles pour permettre d'évoluer et d'enrichir ces nouvelles relations manager-managé. 

Pour rappel, les soft-skills, ces compétences émotionnelles de plus en plus recherchées par les RH au moment des périodes de recrutement, constituent un outil de développement personnel et relationnel qui permet de faciliter les échanges entre les collaborateurs et favoriser les performances globales (prise de décision, avancée des résultats, motivation etc).

Partons donc à la découverte des quatre « soft skills » managériales essentielles pour stimuler la performance interpersonnelle ! 

  • Soft-skill manager n°1 - L’empathie :

Être empathique c’est au départ, avoir la capacité de comprendre et de partager les émotions et le ressenti d’une autre personne. La manifestation de l’empathie peut se décliner sous différentes formes et actions.

Dans un environnement professionnel, l’empathie peut se traduire par le fait de se mettre à la place de l’autre, de connaître et d'avoir déjà réalisé les tâches demandées à ses collaborateurs ou bien de comprendre et de capter les limites au sein des équipes pour éviter des situations de stress.

  • Soft-skill manager n°2 - La bienveillance :

Pour comprendre le rôle fondamental de la bienveillance dans le management, il faut prendre conscience de l'importance et de l'impact du relationnel sur les performances. Moins les liens sociaux sont solides, plus le stress s’exprime et plus la productivité risque d'être freinée. Les études de Philippe Rodet démontrent ainsi qu'une augmentation du stress entraîne, dans 75 % des situations, une baisse directe de la performance.

Agir avec plus de bienveillance lève des barrières, renforce la confiance, l'assurance, l'ouverture d'esprit nécessaire pour déployer la créativité et l'ingéniosité des employés. Cette ingéniosité est vitale pour nourrir les plans de transformation des entreprises, apporter de la stabilité dans le collectif et améliorer, par conséquence indirecte, le climat social et la marque-employeur. Tout est lié !

Il ne faut pas minimiser son importance car c’est une ressource qui peut débloquer bon nombre de situations.

  • Soft-skill manager n°3 - Le soutien :

Le soutien est une clés de voûte de l’épanouissement d’un collaborateur. On le voit particulièrement lorsqu’un collaborateur est en difficulté.

L’encouragement et la compréhension permettent de traverser des périodes complexes mais aussi de reprendre confiance et de restaurer une dynamique de groupe. 

A l’inverse, un comportement désapprobateur, détaché ou désolidarisé peut accentuer cette difficulté en rigidifiant les relations. Il est possible que ce collaborateur ne trouve progressivement plus forcément de sens dans son travail. Moins il ressent de soutien, plus la relation risque de se déliter. En conséquence : une démotivation et un désengagement lesquels, non maîtrisés, peuvent entraîner des départs de l'entreprise.

 

  • Soft-skill manager n°4 - L’écoute assertive :

Les collaborateurs, de par leur implication, leur talent et leur productivité, représentent le moteur premier de réussite des entreprises. Prendre en considération leurs avis et ressentis, à travers des sondages, des enquêtes, des remontées de feedbacks, offre de multiples bénéfices, notamment celui de faire progresser l’engagement salarié

Un collaborateur, s’il se sent soutenu, compris et encouragé, est un ambassadeur qui alimente naturellement votre marque-employeur.