5 priorités RH pour engager les salariés

Blog > - Temps de lecture : 7 min.

Face à l’accélération des enjeux de croissance et de transformation des entreprises, l’engagement et la fidélisation des collaborateurs sont les grandes priorités des politiques RH actuelles. Le coût du désengagement était de 14 580par an et par salarié en 2019. Un coût qui peut être évité ou réduit si l’on fait de l’engagement une priorités RH. Voici cinq grandes priorités RH à suivre pour renforcer l'engagement au sein de vos équipes. 

 

1ère priorité RH : Se concentrer sur les forces vives grâce à la QVT

Les entreprises se concentrent de plus en plus sur les forces vives déjà constituées, formées et intégrées,. La preuve en est : 25 % des entreprises envisagent une diminution des recrutements pour 2021. Cela passe par une amélioration des conditions de travail en interne pour assurer un taux de rétention élevé. Les ressources humaines protègent ainsi l’environnement global dans lequel chaque collaborateur évolue (espaces de travail, ambiance, relations sociales, etc). L’amélioration des conditions de travail assurent la satisfaction de chaque collaborateur, à un niveau individuel et collectif, ce qui renforce la profitabilité globale de l’entreprise. Un cercle vertueux se crée.

Il est donc important de suivre l'évolution et la qualité de vie au travail en consultant les employés, à travers des enquêtes collaborateurs régulières qui permettent de faire remonter des sujets individuels et collectifs pour harmoniser en temps réel des indicateurs clés de la QVT.

 

2ème priorité RH : Encourager la reconnaissance au sein des équipes

La reconnaissance s’encourage auprès des pairs et collaborateurs en entreprise à travers des signes, qui représentent à la fois des marques de respect et d’encouragement mais aussi de solidarité et de confiance. Leur puissance est souvent négligée. Ils permettent de faire évoluer le cadre de travail dans un esprit bienveillant, sécurisant mais également performant. En effet, la reconnaissance permet d’établir une stabilité au sein des équipes, à l’origine d’une dynamique double d’engagement (prises d’initiative, mise en place de repères etc.) et de productivité. Un salarié, confiant et méritant puisera dans ses ressources et dans sa motivation pour se dépasser !

Transmettre des signes de reconnaissance en interne offre plusieurs vertus : c’est un booster psychologique, un catalyseur relationnel, un impulseur de confiance et, finalement, un moteur pour augmenter la productivité des salariés.

Le besoin de reconnaissance est « un sentiment parfois difficile à exprimer, mais chaque personne a conscience du fait qu’elle en a profondément besoin » selon les mots du psychologue Abraham Maslow et du sociologue Edgar Morin.

 

Exemples de signes de reconnaissance : valoriser le travail effectué par un pair, remercier un collaborateur pour une mission réalisée avec succès ou pour des efforts constatés au sein d’une équipe, offrir d’avantage de de responsabilités à un collaborateur, proposer de relever de de nouveaux défis, etc.

 

3ème priorité RH : Fournir un terrain propice au développement personnel des salariés

Le développement personnel, au sein d’une organisation, correspond à la possibilité de progresser sur le plan individuel et professionnel. Il peut s’agir de renforcer des acquis pour monter en compétences, de se réaliser en relevant des défis stimulants et inédits, d’accéder à un programme de formation pour accéder à une nouvelle expérience professionnelle, etc.

 

4ème priorité RH : Consolider la collaboration entre managers et managés 

Aujourd’hui, les managers doivent faire preuve d’agilité émotionnelle pour renforcer leur relation avec leurs collaborateurs. Dans le capital humain, il y a ce qu’on appelle les « soft skills », ces compétences émotionnelles devenues indispensables qui contribuent à l’élaboration d’un environnement professionnel sain. La bienveillance, l’empathie, le soutien et l’écoute assertive font partie des soft skills les plus stratégiques à mettre en place entre collaborateurs.

Ainsi, de plus en plus, l’évolution des attentes, des comportements et des modes de management prouvent que les soft-skills accompagnent l’employabilité des entreprises et sont en passe de devenir la nouvelle norme dans le recrutement. Ces nouvelles compétences émotionnelles sont également au cœur des solutions pour prendre soin de la santé mentale des collaborateurs.

 

5ème priorité RH : Créer du sens dans le travail

Près de six Français sur dix associent leur emploi à la notion de « gagne-pain ». Selon les résultats du dernier observatoire des salariés Kantar, se sentir utile au travail est une notion de plus en plus importante pour les salariés Français. En tant que membre de la fonction RH, une cinquième priorité est ainsi de pouvoir suivre les leviers d'engagement des équipes en rapport direct avec le sens du travail qui résulte d’un « processus individuel ou collectif, continu et sans fin, dans lequel diagnostic, interprétation et action se succèdent sans interruption » (K.E. Weick).

Des indicateurs RH peuvent être mis en place pour observer le sens du travail chez les collaborateurs, à travers leur vécu : ce qui leur plaît, ce qui les motive et ce qui les gêne dans l'exercice de leur métier. Il peut aussi être pertinent de faire remonter des datas RH sur les écarts de perception entre managers et managés concernant leurs pratiques managériales : responsabilisation, communication, reconnaissance.

Le blog de Bleexo