Démotivation salariés - 5 pièges

Évitez ces 5 pièges nuisibles à la motivation dans l'entreprise

Blog > Engagement - Temps de lecture : 4 min.

L’émergence de nombreux labels qui récompensent les entreprises pour leur QVT comme « Great place to work » ou « top employer » met en avant la question de l’engagement et son rôle au sein des entreprises. L’engagement est une notion complexe, laquelle, mal maîtrisée, peut réduire les performances d’une entreprise à travers une démotivation palpable des salariés. Voici 5 erreurs RH à éviter absolument pour vous assurer que vos collaborateurs ne vous tournent pas le dos !

Piège n°1 : Programmer des objectifs confus ou irréalisables

Les objectifs permettent de suivre la stratégie et la direction choisies par l’entreprise. S’ils ne tiennent pas suffisamment compte des réalités et contraintes opérationnelles, s’ils manquent de clarté, alors, un vrai risque se met à courir sur les performances individuelles et collectives de l’entreprise. De plus, une mauvaise communication sur les objectifs peut faire naître une confusion générale chez les salariés. En outre, si les objectifs ne sont pas clairs, tout le reste peut s’effondrer, telle un château de cartes mal équilibré !

Piège n°2 : Minimiser l’importance du développement personnel

Le développement personnel en entreprise correspond à la possibilité de progresser individuellement. Des dispositifs RH sont mis à disposition des salariés pour favoriser leur développement : 360° et 180° feedbacks offrent aux collaborateurs une meilleure vision d'eux-mêmes. Grâce aux feedbacks de plusieurs collaborateurs à différents degrés et niveaux dans l'entreprise, leur vision d'eux-mêmes s'étaye pour évoluer et relever de nouveaux défis.

Piège n°3 : Oublier d’échanger avec vos collaborateurs

L’aspect relationnel est un grand facteur d’engagement en entreprise. Il est essentiel pour chaque collaborateur d’entretenir des relations saines avec ses pairs et collègues, quelle que soit la position hiérarchique ou la fonction occupée dans l'entreprise. Un manque d'échanges se constate très facilement : une absence de relations entraîne des problèmes de communication et le moindre projet commun à coordonner devient un obstacle relationnel immense à affronter. L’entreprise est un espace social à ne pas négliger !

Piège n°4 : Passer à côté des signes de reconnaissance

Les signes de reconnaissance sont puissants ! A travers eux, la valeur du travail se renforce, tout comme la mobilisation d'un salarié. Omettre de transmettre des signes de reconnaissance, c’est minimiser leur importance et passer à côté de leur grande efficacité. La satisfaction des collaborateurs doit être prise en compte et cela passe par la manifestation de signes de reconnaissance à leur égard. Plusieurs signes de reconnaissances existent et se fondent sur :

  • Le travail (responsabilisation, encouragements etc)
  • La récompense (rémunération, promotions, défis)
  • L'équité (entre les équipes et les individus).

Piège n°5 : Faire deux avec la QVT

L’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle est un critère devenu clé dans les démarches de QVT en entreprise. Mais ce n’est pas le seul ! En imposant une charge de travail trop élevée, en oubliant de respecter le droit à la déconnexion, en manquant de flexibilité sur l'adaptation des plannings et des horaires, vos équipes risquent de remettre en cause les valeurs de l'entreprise, et par conséquence, la place qu'ils y ont, pour se mettre à jeter des coups d'œil de plus en plus réguliers aux offres d'emploi sur leur pause déjeuner !